Inscrivez-vous pour être contacté
par nos équipes.

    Inscrivez-vous pour
    recevoir notre newsletter

      Roch Star

      Les actualités du programme

      HIGHER ROCH TENDANCES ARCHITECTURE : LA QUALITÉ DE VIE SANS DÉ-TOUR

      LA QUALITÉ DE VIE SANS DÉTOUR

      Il y a celles que les habitants fuient dès qu’ils en ont les moyens financiers, celles dont les résidents ressentent une vraie fierté, celles dont l’originalité architecturale dépassent les frontières, celles dans lesquelles les milliardaires aiment s’offrir un pied à terre, celles qui ont une piscine sur le toit… Les tours connaissent aujourd’hui une expansion florissante et s’installent durablement dans notre paysage architectural.

      La tendance des villes à la verticalisation
      L’histoire des tours en France est étroitement liée à l’époque de l’après-guerre et l’émergence d’une société orientée vers la croissance et l’avenir. La tour d’habitation était à cette période l’un des symboles du style de vie moderne. Puis la mauvaise réputation de ce type d’habitat s’est installée, souffrant souvent de comparaisons peu flatteuses. Habiter une tour générait alors un apitoiement immédiat des gens sur le sort de ses résidents.
      Mais la tendance s’est aujourd’hui ré-inversée. Depuis quelques années de nombreux élus rêvent de voir pousser dans leur ville, comme c’est déjà le cas dans les grandes métropoles internationales, des immeubles de belle hauteur comme de véritables symboles de dynamisme et d’engagements socio-environnementaux.

      Une expansion synonyme d’exigence et de créativité
      Les urbanistes et architectes ont aujourd’hui la lourde tâche de trouver des solutions pour densifier le tissu urbain sans le défigurer. Pour cela les tours doivent offrir – en construction comme en réhabilitation – une qualité de vie préservée avec des lignes architecturales qui rivalisent d’esthétisme, qui garantissent des terrasses et des vues à couper le souffle, des hauteurs qui restent « raisonnables », un engagement fort en termes de préoccupation environnementale (excellence écologique de la construction / économies d’énergie garanties) et une végétalisation poussée à l’extrême.
      Il est urgent de passer d’un environnement minéral à un modèle beaucoup plus végétal
      Si le concept d’un immeuble écologique qui maîtrise sa consommation énergétique n’est pas nouveau, il est aujourd’hui avéré que les espaces verts et la végétalisation des bâtiments d’habitation en zones urbaines sont importants pour la santé mentale et physique. Alors de nombreux architectes redonnent au végétal la place qui lui revient en proposant de vivre au sein de véritables forêts verticales au pouvoir anti-polluant (Bosco Verticale – Milan) ou d’habiter d’incroyables tours recouvertes d’arbres à feuilles persistantes (La Tour des Cèdres – Lausanne). Désormais, les jardins s’envoient en l’air dans le monde entier !

      Une tour : plusieurs usages
      Commerces, habitations, bureaux : l’optimisation des usages d’un immeuble fait aujourd’hui partie des leviers puissants pour une ville et un immobilier plus efficients, durables et qualitatifs. A l’instar de la nouvelle tour Higher Roch de Montpellier et de nombreuses réalisations spectaculaires à l’étranger (en Asie et au Qatar notamment), les bâtiments où se superposent commerces, bureaux et appartements sont désormais à l’ordre du jour en France.

      Le renouveau et l’exigence aujourd’hui consacrés aux tours d’habitation ne peut conduire qu’à un habitat de standing. Différentes réalisations en France et à l’étranger en sont déjà les preuves incontestées, à l’image d’Higher Roch, le nouvel emblème de la ville de Montpellier, symbole d’une qualité de vie nouvelle, d’un art de vivre venu du XXIème siècle.

      Retour